Éléa, 15 ans, a fait son premier régime à six ans et pourtant elle pèse aujourd’hui plus de 100 kilogrammes. Car l’adolescente a des prédispositions génétiques, comme nombre d’enfants obèses.

Les enfants atteints d’obésité à l’âge de trois ans ont 90% de chance de le rester toute leur vie, comme l’a révélé une étude allemande menée sur 50.000 enfants et publiée dans le New England Journal of Medecine. Les chercheurs ont étudié les courbes de poids de ces enfants et ont déterminé que la cause du problème était souvent génétique. De nombreux enfants, comme Éléa, rencontrée par Europe 1, sont donc « programmés » pour prendre du poids.

Un premier régime dès six ans

À 15 ans, Éléa pèse plus de 100 kilogrammes. Depuis toute petite, elle a toujours été grosse. À six ans, elle a entamé un régime, le premier d’une longue. « Des régimes, toujours des régimes », répète-t-elle au micro d’Europe 1 dimanche. Elle a essayé plusieurs méthodes, en vain. « Par exemple, tartiner tous mes plats avec du son d’avoine ou ne manger que des soupes. » Et quel est le plus difficile ? « Être jugée constamment », assure l’adolescente. « ‘Ah mais tu es grosse, tu n’as qu’à faire un régime ou faire plus de sport…’ Mais non, ça ne marche pas. »

« C’est très culpabilisant », reconnaît le père d’Éléa

Et dans cette quête de la perte de poids, tout le monde se sens impliqué. « On ne voyait plus trop de solution », a confié son père Philippe. « C’est très culpabilisant car on se remet forcément en cause. C’est très frustrant, surtout vis-à-vis de son frère qui lui est très mince. »

Une large part de prédispositions génétiques

Si Éléa est obèse, ce n’est pas parce qu’elle est trop gourmande ou trop paresseuse pour faire du sport, mais parce qu’elle a une prédisposition génétique. « Cela signifie qu’on est programmé pour devenir gros », explique Patrick Tounian, chef de service à l’hôpital parisien Trousseau. « Donc ces enfants-là ont davantage faim que leurs congénères donc ils mangent plus. C’est une injustice de la nature génétiquement déterminée, c’est pour cela que c’est aussi difficile de maigrir. »

Pas de régime avant huit ans

L’adolescente a donc choisi la solution de l’opération de l’estomac. Mais pour les cas moins sévères, le spécialiste insiste pour ne surtout pas faire faire de régime aux enfants avant 8 ou 10 ans.